À compter du 4 juin, cinquante-cinq artistes vont présenter leurs œuvres graphiques et sculpturales aux quatre coins de la cité. Et qu’ils soient émergents, connus ou reconnus, tous sont des artistes vivants, passionnés et engagés.En accueillant l’Union méditerranéenne pour l’art moderne (UMAM) cette année, la Ville de Menton labellisée « Ville d’Art et d’Histoire » renoue avec un pan de son passé culturel. En effet, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, la cité du Citron relance son économie touristique grâce, entre autres, à la première Biennale de Menton ; manifestation culturelle qui avait pour objectif de présenter des artistes méditerranéens d’art contemporain. Réalisé en collaboration avec l’UMAM, cet événement majeur dans le monde de l’art et de la culture se poursuivra durant trois décennies. C’est la raison pour laquelle l’Union a souhaité que la Ville de Menton soit le point d’orgue des célébrations de ses soixante-dix ans. Un anniversaire fêté en trois temps et dont le lever de rideau du second acte aura lieu dans quelques jours.

UMAM Acte II

Après un premier acte qui s’est déroulé au sein de la Galerie d’art contemporain, le second s’effectuera au palais de Carnolès et dans toute la cité. Ainsi, en flânant ou en allant travailler, administrés et touristes pourront admirer un foisonnement d’œuvres sculpturales et monumentales de l’esplanade Francis-Palmero au parvis du musée Cocteau, en passant par les jardins Biovès et ceux du palais de Carnolès. Pas moins de cinquante-cinq artistes exposeront une ou plusieurs créations qui, entre réalisme, hyperréalisme ou surréalisme, offriront aux visiteurs des instants de rêve, de réflexion ou encore d’interrogation : « Ce sera également l’occasion pour le public d’admirer des installations spécialement conçues pour le palais de Carnolès, des œuvres où la vidéo tient une place importante et bien sûr des dessins. Car pour ma part, un artiste qui ne sait pas dessiner n’est pas un artiste. Par ailleurs, c’est la première fois que l’Union présente autant de sculptures en même temps sur Menton », confie Simone Dibo-Cohen, commissaire de l’exposition et présidente de l’UMAM depuis 2007.

La culture par tous les temps

Parrainée par les artistes Pierre Bonnard et Henri Matisse, l’Union méditerranéenne pour l’art moderne fut fondée à Nice le 1er juin 1946 par le docteur Raymond Thomas et le peintre Jean Cassarini. L’association avait alors deux objectifs : créer un lieu d’exposition dédié à l’art moderne et permettre l’émergence de jeunes artistes locaux âgés de moins de quarante ans. C’est ainsi que sous l’égide de la direction des musées de France, la galerie des Ponchettes sera inaugurée en 1950 avant de devenir, quatre décennies plus tard, le musée d’art moderne et d’art contemporain (MAMAC). Ce qui explique que Menton ait accueilli la première biennale en 1951, seule commune proche à posséder alors un lieu propice à une telle exposition, c’est-à-dire son célèbre palais de l’Europe bien sûr ! L’UMAM Acte II ? Une exposition à découvrir seul, en famille ou entre amis, de jour comme de nuit, sous le soleil comme sous la pluie… Jusqu’au 28 septembre.

UMAM Acte II Palais de Carnolès, 3 avenue de la Madone. Tous les jours 10h/12h – 14h/18h sauf mardis et jours fériés Entrée : 3€ (gratuit pour les -18 ans) Vernissage samedi 4 juin 18h parvis Cocteau 19h palais de Carnolès Navettes gratuites entre les deux lieux