« D’ici le mois de juin prochain, je veux rattraper un abandon à l’égard du département des Alpes-Maritimes fait par la Région ces dernières années (…) Car comme par hasard aucuns Contrats régionaux d’équilibre territorial (CRET) n’ont été signés dans ce département (…) D’après le calcul de la répartition par-rapport à la démographie du territoire de la CARF nous avons évalué un budget de 5 à 6 millions d’euros qui pourrait vous être attribué à la séance plénière du mois de juin prochain », annonçait Christian Estrosi aux maires de la Communauté d’agglomération de la Riviera Française (CARF), réunis le 6 janvier dernier en séance de travail à la villa Maria Serena.

Une annonce qualifiée de « bouffée d’oxygène financière et budgétaire » par Patrick Cesari, président de la CARF. Un soutien attendu en effet depuis longtemps puisque « lors de la précédente mandature, la Région était pour nous aux abonnés absents. Elle n’a rien fait. Nous n’avons rien obtenu de la part de la Région », renchérissait Jean-Claude Guibal, premier vice-président de la communauté d’agglomération.

Ces 5 à 6 millions d’euros vont notamment permettre de réaliser des infrastructures liées aux transports, d’effectuer des investissements dans différents domaines tels que celui du traitement des ordures ménagères. « En matière touristique, nous avons également à valoriser des sites comme ceux de la vallée des Merveilles, le trophée d’Auguste, le Cabanon de Le Corbusier ou encore des pistes de ski du côté de Tende. Un vaste ensemble qui nécessite des efforts en matière d’équipements et de fonctionnement pour les valoriser et les faire mieux connaître. On retrouve là l’efficacité, l’ampleur de vue de Christian Estrosi qui sait prendre en compte l’ensemble des collectivités des territoires de toute la région PACA », concluait le Député-Maire de Menton. Avant d’accompagner le Président de région dans les locaux de la Police de l’air et des frontières.