Feux de navire au Vieux-port. Fumée suspecte à la capitainerie de Menton-Garavan. Pas de panique il ne s’agissait que d’exercices effectués par les pompiers du Centre de secours de Menton en collaboration avec les agents portuaires.

La semaine dernière, durant quatre jours, les Mentonnais ont aperçu camions et équipes de pompiers au sein du domaine portuaire. Des scènes que l’on aurait pu penser, voire imaginer inquiétantes, mais il n’en était rien puisqu’il s’agissait en réalité de manœuvres effectuées par le lieutenant Arnaud Strina et plusieurs équipes de pompiers du Centre de secours de Menton.
Menés en partenariat avec Michel Dalmazzo, directeur des ports de la Ville, et Christophe Bartoli, maître de port à Garavan, ces exercices avaient pour objectif de procéder à la mise en place d’un Plan portuaire de sécurité commun aux deux ports. Lequel viendra compléter le Plan communal de sauvegarde (PCS) de la commune.

À l’assaut du terrain

Conçues à partir d’un semblant de réalité, ces manœuvres ont permis à tous les acteurs de tester de faux départs de feu de navire, d’éventuels incendies dans les capitaineries avec victimes manquantes ou retrouvées inconscientes. Mais aussi de procéder à de véritables évacuations notamment grâce à l’échelle pivotante combinée bien sûr ! Au final, des exercices qui avaient pour but de lister les problématiques sur le terrain en vue des interventions, d’orienter les procédures des agents portuaires afin de faciliter le travail des forces de secours. Listes qui ont été établies grâce aux débriefings organisés à la fin de chaque exercice, une fois le matériel replié, rangé et prêt à servir. Débriefings nécessaires afin que chaque personne concernée par ces manœuvres puisse exprimer son ressenti, parler de ses actions ou encore soulever des points précis.

Un plan utile à tous

Pour Michel Dalmazzo et Arnaud Strina « l’essentiel était de tester les articulations entre les pompiers et les agents portuaires, et d’apprendre à se connaître ». Mais il était également vital de « parler des problématiques des uns et des autres, et de créer des fiches réflexes » soulignait le lieutenant. « Les agents portuaires connaissent bien les lieux et ces mises en situation vont nous permettre de créer un outil commun afin de vous aider dans votre travail, qui est en priorité de sauver des vies. Mais cet outil va également permettre à l’ensemble du service de poursuivre son travail en cas d’intervention », a conclu le directeur des ports de la Ville.
À ce sujet, rappelons que depuis le 1er janvier dernier, la commune de Menton est gestionnaire de ses deux ports dont l’activité principale est la plaisance. À ce titre, la Ville est donc à la fois l’autorité portuaire et l’autorité investie du pouvoir de police portuaire. Dans un avenir proche, les exercices menés aux ports par les pompiers du Centre de secours pourraient être opérés dans d’autres lieux publics, à commencer par des bâtiments de la commune.

Les photos de l’exercice au port de Garavan

Les photos de l’exercice au Vieux-port