« À Menton, nous maintenons la possibilité d’organiser des kermesses de fin d’année dans les écoles, ou dans des lieux de la commune que nous mettons à leur disposition. Les kermesses sont une tradition parmi d’autres dans notre pays, et l’on en supprime suffisamment pour ne pas remettre en cause celle-ci à son tour. C’est un vrai moment de partage et de plaisir pour les enfants, leurs parents et les enseignants. » À l’approche de la fin de l’année scolaire, le Député-Maire a fait connaître sa position pour la Ville de Menton, alors que la question des kermesses surgit actuellement autour de l’état d’urgence instauré après les attentats du 13 novembre. Sur ce point, Jean-Claude Guibal rappelle qu’« il n’y a pas de différence entre les kermesses du mois de juin et les carnavals de février dernier, qui avaient pu se tenir dans les écoles qui le souhaitaient après l’annulation du défilé costumé des enfants dans les rues de la ville. De surcroît, le gouvernement lui-même a confirmé que l’état d’urgence était compatible avec le maintien du droit de se rassembler… » Cependant, le premier magistrat a tenu à ce que la sécurité de ces kermesses soit renforcée dans le contexte actuel de vigilance : « J’ai demandé à la police municipale qu’une présence discrète soit assurée autour des écoles qui organiseront une kermesse, ainsi que dans les parcs, comme celui du Pian, qui les accueilleront. » Le service de l’Éducation a donc pris contact avec les différents établissements pour les en informer et convenir avec eux des modalités de cette surveillance. Plusieurs écoles, parmi lesquelles Anne-Frank André-Guillevin, La Condamine, Saint-Exupéry ou René-Coty, ont confirmé la tenue d’une kermesse. Pour les autres, la décision devrait intervenir dans les prochains jours. Les services municipaux restent dans tous les cas à disposition afin que ces fêtes de fin d’année soient, une fois encore, une belle réussite.

Service de l’Éducation 04 92 10 50 34
Police municipale 04 92 10 50 50