En 2011, la Ville de Menton délivrait un permis de construire pour l’implantation d’un complexe hôtelier « 5 étoiles » sur une parcelle lui appartenant. Ce permis a depuis fait l’objet de plusieurs recours. Par un jugement en 2013, le tribunal administratif de Nice les rejetait tous. Malgré cela, l’une des associations requérantes avait souhaité porter cette décision à la censure de la Cour administrative d’appel de Marseille en 2014. Par un arrêt du 5 janvier dernier, la Cour a rejeté cette requête au motif que l’ensemble des éléments soulevés, soit étaient inopérants, soit devaient être écartés, et a confirmé la validité du permis de construire. Dans l’attente du délai légal de deux mois qui rendrait la décision définitive, Jean-Claude Guibal a rappelé l’importance du projet pour la commune, laquelle percevra notamment un loyer annuel de 300 000€.