Après plus de 45 ans de bons et loyaux services, les chaudières du Palais de l’Europe vont être remplacées d’ici le mois d’octobre. Désormais à condensation, elles fonctionneront au gaz et non plus au fuel, comme c’était le cas jusqu’à présent, avec une économie énergétique et financière à la clé. En effet, compte tenu des 9 000 m² à chauffer, 40% de dépenses en moins sont prévues et, avec elles, le gage d’utiliser une énergie plus propre. De plus le système de régulation qui accompagnera les nouvelles chaudières permettra de limiter la consommation d’énergie. Elles permettront également de chauffer les espaces selon les besoins, indépendamment les uns des autres. Ces travaux d’envergure viennent compléter ceux en cours. En 2014, la couverture du toit, l’isolation des combles, le remplacement des fenêtres et la réfection des peintures avaient déjà permis au Palais de l’Europe de retrouver de sa splendeur d’antan. Depuis le début de l’année, les travaux continuent et c’est principalement la galerie d’Italie qui a été rénovée. Cette dernière dispose ainsi d’un éclairage de la qualité muséographique équivalent à celui du musée Cocteau. D’ici l’année prochaine, la réfection du Palais de l’Europe se poursuivra.