Édifiée route de Gorbio par l’architecte Abel Gléna au début du XXe siècle, la villa de la Belle Époque était un bien communal depuis 2002. Elle vient d’être vendue à la société Mer et Monts S.A.L pour un montant d’un million six-centmille euros. Initié par le Député- Maire, ce projet a pour objectif de réhabiliter la maison principale conformément aux instructions de l’architecte des Bâtiments de France, afin d’y fonder un centre à vocation intellectuelle et culturelle de rayonnement international. Lors de la signature, Jean-Claude Guibal confiait qu’« en tant que collectivité, nous ne pouvions nous permettre de restaurer cette belle “baraque” ! D’ici la fin de cette décennie, elle va retrouver toute sa beauté architecturale et y accueillir un très beau projet culturel. Un épilogue heureux pour ce dossier complexe que la Ville aura porté à bout de bras durant quelques années ».