La liberté de chacun naît de la sécurité pour tous

3

La sécurité est souvent regardée comme l’un des premiers devoirs de l’État. Ce devoir, la Gendarmerie, la Police et les Sapeurs-Pompiers l’accomplissent avec professionnalisme dans un contexte difficile, et malgré la contrainte de leurs moyens – ce qui vient de conduire le Député-Maire Jean-Claude Guibal et le Président du Département Éric Ciotti à écrire au Ministre de l’Intérieur sur la question des effectifs du commissariat central de Menton. Dans notre cité en effet, même si la quiétude du cadre de vie se vérifie dans les bons chiffres de la lutte contre la délinquance, la sécurité est l’une des premières attentes des riverains. La Ville y répond en multipliant les initiatives en la matière, depuis la signature en 2013 d’une convention de partenariat entre la police municipale et les forces de l’État, jusqu’à l’arrivée récente d’un directeur de la sécurité publique en mairie. Ces jours-ci, la mise en œuvre de contrôles de vitesse par la police municipale, qui menait déjà des mesures de bruit pour les 2-roues, s’inscrit pleinement dans cette politique de défense de l’espace public. Tel est aussi le cas des plateaux traversants installés dans les contre-allées ou les voies d’accélération potentielle. Enfin, au-delà de la circulation, la sécurité réside dans la prévention et la protection, y compris vidéo. À ce titre, devant l’efficacité de la trentaine de caméras déjà implantées, la commune vient d’en acquérir quatre supplémentaires. À Menton, les services municipaux ou nationaux démontrent ainsi tous les jours que leur devoir est bien de défendre une valeur fondamentale, car la sécurité pour tous garantit la liberté de chacun.