Il aura fallu cinq ans pour que le projet puisse se concrétiser entre la Ville de Menton et la société New Riviera Hôtel. Cinq années de patience dues à divers recours qui tous, sans exception, ont été rejetés par les juridictions administratives.

Lundi 19 décembre 2016. Une date historique pour la commune de Menton. « Un moment décisif dans un long processus qui, en remontant loin dans l’histoire contemporaine, avait été émaillé de cinq permis de construire successifs et concernait la vocation des terrains situés à côté du stade Lucien-Rhein », déclare Jean-Claude Guibal lors de la signature du bail à construction de l’Hôtel 5 étoiles de Garavan entre la Ville de Menton et la société New Riviera Hôtel représentée par Alain et Alexis Paget. « Nos sociétés sont familiales, régionales et patrimoniales. Notre périmètre géographique étant la Méditerranée, cet hôtel est aussi une opération sentimentale », déclare Alain Paget, président directeur général du groupe promoteur Progereal-Finareal.

Ainsi s’achève une longue période d’attente. « Nous avons perdu cinq années en raison de plusieurs recours, la plupart motivés par des préoccupations électoralistes, et qui ont tous été rejetés (…) Ce permis de construire aura fait le tour de France juridique », poursuit le Député-Maire. Mais laissons le passé derrière nous pour nous intéresser à l’avenir touristique et économique de Menton car « outre la création d’une centaine d’emplois, l’implantation de cet établissement haut de gamme nous permettra d’avoir une gamme hôtelière complète, allant du camping à l’hôtel 5 étoiles, et d’être ainsi en mesure de répondre à toutes les exigences y compris celles du tourisme d’affaires qui permettra d’accueillir congrès et séminaires ».

Bail de soixante-dix ans

Le bail prévoit que les travaux devront commencer avant le 19 juin 2017 et se terminer au plus tard le 19 juin 2020. Il précise également que tout changement de destination entrainera sa résiliation. La construction de l’hôtel démarrera donc au mois de juin prochain. Une fois l’exploitation ouverte, la Ville percevra un loyer annuel de 300 000 euros jusqu’en 2090, montant qui sera révisé annuellement en fonction de la variation de l’indice national du coût de la construction. En 2090, le bail de soixante-dix ans arrivera à terme et la Ville retrouvera la pleine propriété du terrain et des bâtiments.

Implanté sur Garavan

L’Hôtel 5 étoiles sera édifié sur un terrain appartenant à la commune, situé face au port de plaisance Menton- Garavan et jouxtant le stade Lucien-Rhein. D’une superficie de onze-mille cinq cents mètres carrés, ce terrain se compose du legs de Louis Laurenti à la Ville (Louis Laurenti 1841-1916 fut maire de Menton de 1885 à 1896) et des parcelles dénommées La Colle qui appartenaient à Marie-Louise Coulbeaux et Alphonse Gena. L’établissement sera une œuvre architecturale conçue par l’architecte Jean-Michel Wilmotte et le paysagiste Jean Mus pour s’insérer harmonieusement dans le paysage.

Il se situera en effet au-dessous d’une ligne allant du point le plus bas du parc du Pian au bord du quai nord du port de Menton-Garavan. L’hôtel comprendra cent-quatre chambres et suites de 37 à 80 mètres carrés, deux restaurants dont un gastronomique, un bar lounge, un espace spa-balnéothérapie- fitness, un centre de congrès, une piscine extérieure, un jardin de citronniers et un jardin aromatique, un espace boutiques ainsi qu’un parking de cent-cinquante places.