Le 29 septembre 2003, suite à la fermeture de la maternité de Menton passée sous le seuil annuel légal des interventions justifiant son maintien, le Centre hospitalier la Palmosa ouvrait son centre de périnatalité de proximité transfrontalière (CPP). Aujourd’hui, il fait partie des réseaux de périnatalité monégasque et niçois, et se trouve être l’un des quatre centres de la région PACA avec ceux de La Seyne-sur-Mer, de Valréas et d’Embrun. Depuis 2015, l’équipe de Georgia Martiny, gynécologue- obstétricien, et Madelyne Moreaux, sage-femme, a fidélisé de très nombreuses patientes. Afin de faire face à l’augmentation d’activité, l’hôpital a pris la décision d’acquérir un nouvel échographe et d’agrandir le CPP en ouvrant deux salles de consultations supplémentaires.

Agrandissement

Grâce à d’importants travaux qui viennent de s’achever, le centre compte désormais quatre salles équipées et polyvalentes. En complément de l’activité du CPP et à compter du mois de janvier seront mises en place des consultations gynécologiques hebdomadaires dédiées à des pathologies spécifiques, par les praticiens du Centre hospitalier universitaire de Nice. Un service qui évitera à la population de la CARF de se déplacer vers Nice pour les premières consultations. Enfin les travaux du service Soins de suite et de réadaptation (SSR) et la construction d’une balnéothérapie sont lancés. La piscine pourra être utilisée par les parturientes dans le cadre de la préparation à l’accouchement.

Que fait un CPP ?

Un centre de périnatalité de proximité propose des consultations avant l’accouchement en lien avec les maternités du territoire ; à cette occasion, les échographies de datation sont réalisées sur place. Il offre aussi des suivis après accouchement qui peuvent évoluer vers le suivi gynécologique ainsi que des consultations pour les nouveau-nés avec la présence hebdomadaire de pédiatres. Sans oublier la mission de service public concernant les interruptions volontaires de grossesse.