Le Comité de pilotage (COPIL), institué par le Député-Maire de Menton pour mener à bien les opérations à réaliser après les incendies de septembre, a tenu sa première réunion. Le rendez-vous a eu lieu le 9 novembre, autour des élus mentonnais et castellarois, d’agents de la Ville, de représentants de l’Office national des forêts, de Force 06 ou du SDIS, ainsi que des clubs-services ou citoyens qui avaient très tôt exprimé leur volonté d’aider au reboisement. Si cet échange a permis à chacun de s’exprimer et de proposer des solutions qui seront mises en oeuvre dans les prochaines semaines, l’ordre du jour s’est d’abord concentré sur les travaux de sécurisation en cours menés par l’ONF. Après avoir réalisé une cartographie des dégâts causés par l’incendie, ses agents ont tout mis en oeuvre pour éviter des risques de coulées de boue, de chutes de pierres et de végétaux sur les réseaux routiers et les sentiers pédestres. Ainsi, dans les semaines qui ont suivi l’incendie, 49 arbres de plus de 15 mètres de haut, présentant un risque de chute imminent ont tous été identifiés et marqués pour être abattus. Une opération de sécurisation financée par la Ville de Menton qui a déjà alloué un budget de 8 000€ en plus des 10 000€ attribués au plan de gestion. Après cette première phase, la réflexion pourra s’orienter lors d’une prochaine réunion vers la restauration des paysages du massif de Garavan. Car si ce reboisement est attendu par tous, chacun s’accorde à dire qu’il faut attendre le moment propice et respecter la régénération naturelle de la forêt. Au final, de nombreuses idées ont émergé de ce premier COPIL. Une motivation qui doit cependant continuer d’être soutenue par toutes les bonnes volontés, qui peuvent participer directement, ou financièrement via le fonds d’aide ouvert aux dons du public.

Renseignements : 04.92.10.50.00