Face au contexte terroriste, encore aggravé par les derniers attentats à Nice et à Saint-Etienne-du-Rouvray, la Ville de Menton a pris des mesures particulières pour la sécurité du public comme de ses manifestations. Pour l’été et au-delà.« À travers nos événements, c’est notre manière de vivre qu’il faut défendre. Nous ne pouvons accepter qu’elle soit remise en cause par les terroristes. Il s’agit aussi de prendre en compte le fait que Menton est une ville touristique. Un grand nombre de nos concitoyens tirent leurs moyens de vivre de la saison estivale. En revanche, compte tenu du dramatique attentat survenu à Nice, des mesures particulières de sécurité doivent être prises de telle sorte que les manifestations se déroulent de la manière la plus sûre et que la population soit protégée. » Jean-Claude Guibal a justifié en ces termes son souhait de maintenir les manifestations estivales à Menton (hors celles annulées entre le 15 et le 18 juillet en signe de deuil).

Plusieurs réunions en mairie

Une volonté qui s’appuie sur des actes, décidés au cours d’une réunion exceptionnelle de sécurité – la première d’une longue série depuis – organisée le 22 juillet en mairie autour du Député-Maire. Y participaient le Capitaine Céline Maumy, commandant la compagnie de gendarmerie de Menton, le Commissaire de police nationale Frédéric Le Pollozec accompagné de son adjoint, ainsi que le Lieutenant Thierry Boulanger, chef du service prévention au sein du SDIS 06. Travaillant de concert, les services nationaux et municipaux ont fait le tour des événements et des lieux de la commune, pour définir à chaque fois un dispositif de sécurité adapté. Si le détail des mesures ne peut évidemment pas être rendu public, le résultat en est le renforcement, tant en agents qu’en matériels, des services de sécurité sur Menton. Des renforts d’ores et déjà remarqués par la population, à l’image des fermetures de voies devant l’esplanade Francis-Palmero (encadré) ou de la présence en ville de militaires dans le cadre de l’opération « Sentinelle » sur la Côte d’Azur. Une présence rassurante accueillie positivement.

Vigilance et prévention

Grâce à ces mesures, les manifestations de l’été peuvent donc être maintenues à commencer par le Festival de Musique (lire ci-contre) ou le feu d’artifice du 15 août, conçu « comme un hommage aux victimes du 14 juillet », précise Jean-Claude Guibal. Mais à plus long terme, la situation appelle une prise de conscience citoyenne : « Pour que ces mesures soient efficaces, il faut que chacun de nous en accepte les contraintes, par exemple en évitant d’assister à un spectacle avec un sac à dos ou en arrivant plus tôt en cas de contrôles. Surtout, il faut adapter son comportement et faire preuve de vigilance » font remarquer les policiers. À juste titre. Les décisions prises par la Ville doivent ainsi s’accompagner de la bonne volonté de chacun afin de rester vigilant, s’informer ou avertir au moindre doute. C’est dans cet esprit que la police municipale va initier plusieurs réseaux de veille ou d’alerte, y compris par email et par téléphone, dans les prochaines semaines. En effet, au-delà de la nécessaire sécurité estivale, les services de la Ville comme ceux de l’État travaillent d’ores et déjà à la rentrée.

Police municipale 04 92 10 50 50

Fermeture des voies les soirs de spectacles

Parmi les mesures décidées, citons la pose de jardinières lourdes sur la promenade du Soleil pour protéger les terrasses d’établissements là où aucun obstacle naturel n’existe, ainsi que la sécurisation des voies d’accès les soirs de spectacle sur l’esplanade Francis-Palmero. Par conséquent, les 4, 10, 12, 15, 16, 17, 19, 20, 21, 22, 23, 24, 26, 27 et 28 août, la route sera fermée dès 21h, entre le rond-point Trenca et celui du Bastion. Des déviations seront mises en place, vers le tunnel Molinari depuis l’ouest et vers le tunnel ou le quai de Monléon depuis Garavan.