Au mois de mars, les « chatons » auront un panier douillet pour faire leurs premiers pas en collectivité. Perchés au sein de l’impasse des Moulins, ils pourront mouiller leurs pattes dans la pataugeoire et jouer sur le sol souple de la terrasse !« Menton est, de plus en plus, une ville ‘‘jeune”. Le nombre de naissances y est élevé, en particulier depuis l’an 2000, et, depuis, ne faiblit pas. Cette natalité dynamique reflète la confiance dans l’avenir des familles mentonnaises et la vitalité de notre territoire. Elle nous lance un véritable défi que nous nous devons de relever ». Telles étaient les paroles prononcées par Jean-Claude Guibal lors des élections municipales et qui, deux ans plus tard, demeurent d’actualité au regard de la liste d’attente du service Petite enfance du Centre communal d’action sociale (CCAS). En effet, 134 tout-petits âgés de 3 mois à 3 ans attendent de faire leurs premiers pas au sein d’un Établissement d’accueil du jeune enfant (Eaje).

« Chat Perché »

Comme annoncé en 2014, la Ville a donc retroussé ses manches et ouvert en novembre 2015 la halte-jeux « Minute Papillon » dans l’ancienne bibliothèque jeunesse de la place Clemenceau. Aujourd’hui elle réceptionne un bâtiment entièrement réhabilité – ancienne école des Moulins située dans le Careï – qui, au mois de mars, ouvrira ses portes en tant que crèche. Dénommée « Chat Perché », celle-ci est agréée pour 18 places et pourra ainsi accueillir 25 à 30 pitchouns de 12 à 36 mois. Construit sur 2 niveaux, cet établissement de 197m² comprend une cour extérieure de 92m² recouverte de sol souple et protégée par une pergola et un store banne. L’accès se fera par le rez-de-chaussée et les familles monteront à l’étage afin de remettre leur enfant au personnel qualifié. Niveau qui comprend notamment la salle de vie principale (également lieu de restauration agrémenté d’une pataugeoire), les casiers, les dortoirs, les sanitaires. « Au premier étage le monde des tout-petits, au rez-de-chaussée le monde des adultes » répond Marjorie Jacob, coordinatrice du service Petite enfance, aux élus lors de la visite de fin de chantier. Un sol vert et des murs blancs, un escalier, un ascenseur et un office de remise en température (repas livrés par la société Sodexo) viennent s’ajouter à cette réalisation conçue par l’architecte Frédéric Beeckmans.

Crèches de proximité

Un lieu approprié aux plus petits qui vont pouvoir apprendre à marcher, courir et jouer au… chat perché et dans lequel « ils vont pousser dans du terreau mentonnais » souligne le Député-Maire un brin malicieux. Et d’expliquer les raisons de son choix quant au nom donné à cette quatrième crèche (« Les Copains d’abord » étant une micro-crèche) : « Parce qu’elle est située en hauteur et s’adresse aux tout-petits, elle se doit d’évoquer l’univers de l’enfance ». D’autres Eaje sont appelés à porter le nom d’une expression enfantine puisque la Ville prévoit l’ouverture de « petites unités de proximité dans chaque quartier ». Demain le Borrigo et le haut Careï, une attente naturellement liée aux constructions de nouvelles résidences. Mené par le service des Bâtiments communaux, « Chat Perché » est un projet de réhabilitation d’un montant de 567 497€ (hors mobilier et office pris en charge par le CCAS). Il a été financé par la Ville et subventionné par l’État, la Région et le Département, la Caisse d’allocations familiales (CAF) et la Communauté d’agglomération de la Riviera Française (CARF). Pour information, le CCAS recrute pour faire fonctionner cette nouvelle crèche qui sera ouverte du lundi au vendredi de 7h30 à 18h30.

Candidatures : CCAS 4 pde du Maréchal Leclerc de Hautecloque