À Menton, la police municipale est en pleine évolution. En effet, outre l’arrivée de James Garnier en 2015 en tant que directeur de la sécurité publique, la police de proximité vient d’embaucher six jeunes agents afin de remplacer six départs à la retraite. Une réorganisation dont bénéficie la population mentonnaise, à l’exemple de la récente création de patrouilles de nuit au sein de la Vieille-ville. Souhaitée par le Député-Maire suite aux doléances légitimes de riverains, cette opération de sécurisation ponctuelle révèle des fumeurs de cannabis et des infractions au code de la route mais pas de délits majeurs. D’où l’implantation discrète d’une caméra nomade de vidéosurveillance ainsi que la future mise en place, avec la population de la Vieille-ville, d’un réseau de « Voisins vigilants ».

La protection au quotidien

La police municipale comprend aussi une brigade routière dirigée par Mylène Dahon. Équipée depuis quelques mois d’un cinémomètre (radar vitesse) et d’un sonomètre (contrôle bruit), cette brigade effectue au minimum dix contrôles de vitesse et de bruit par semaine ainsi que des actions ponctuelles appelées « Tu fais du bruit tu payes le prix ». Pas moins de 181 véhicules ont ainsi été contrôlés (93 deux-roues et 88 véhicules légers) entre le 28 novembre et le 9 décembre, et 16 procès-verbaux ont été dressés (6 PV au bruit et 10 PV à la vitesse en agglomération). Demandées par les élus en raison de plaintes justifiées de la population, ces opérations sont menées tout au long de l’année aux différents endroits stratégiques de la commune. Sans oublier les patrouilles d’agents qui sont effectuées à pied, en VTT ou à bord de véhicule auxquelles il faut ajouter les 54 caméras fixes et les 5 nomades qui sont en fonction jour et nuit.

7/7 – 24h/24 – 04 92 10 50 50